Tout va très bien, Madame la Marquise !

Premier tête-à-tête avec le Premier ministre français, Edouard Philippe.

Peu importe ce que la Première ministre Sophie Wilmès ait pu raconter à son homologue français. Edouard Philippe n’est pas dupe et sait fort bien que la Belgique ne vit pas une crise politique, mais bien une crise existentielle. Les Affaires étrangères françaises sont parfaitement au courant de notre situation…

Ce n’est pas pour rien que la Commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale française a jugé opportun de dépêcher chez nous deux de ses membres durant la crise de 2010-2011.

Le rapport des intéressés avait conclu que la division de la Belgique en deux groupes linguistiques de plus en plus cohérents et de plus en plus dissemblables rendait son existence de moins en moins probable.

Les choses n’ont fait depuis que s’aggraver!

Selon un dernier sondage, la N-VA et le Vlaams Belang sont aujourd’hui crédités ensemble de 46,7% des intentions de vote.

Comme disent les Anglais : the end is at hand!

Jules Gheude

Laisser un commentaire