Jean-Luc Crucke: « Au nom de l’efficacité, régionalisons! »

Le Vif 29/01/19

Source: Belga

« La maison Belgique francophone est d’une inefficacité rare et d’un coût budgétaire indigne », déclare le ministre libéral wallon Jean-Luc Crucke dans Le Soir mardi. Il répète son souhait de régionalisation, par un transfert des compétences provinciales et de la Communauté française aux Régions. « Il s’agit donc de la suppression à terme de l’institution FWB comme elle fonctionne aujourd’hui, avec un parlement et une pléthore de ministres », estime-t-il.

« Le constat est que la maison Belgique francophone est digne d’un patchwork que Magritte ne renierait pas », décrit le ministre wallon du Budget et de l’Energie Jean-Luc Crucke (MR), déplorant « une inefficacité rare et d’un coût budgétaire indigne des priorités socio-économiques, environnementales et climatiques ».

Le libéral souligne le « besoin de plus de Région pour que le système fonctionne mieux, car les réalités sont différentes en Wallonie et à Bruxelles ». Cela passe selon lui par une simplification: « la suppression des provinces et le transfert de leurs compétences et de celles de la Fédération Wallonie-Bruxelles vers les Régions ». Il estime que cela peut être fait sans réforme de la constitution et avec des accords de coopération pour « un système à quatre Régions fortes qui font un pays fort ».

Il distingue ses propos de ceux des nationalistes flamands et de toute connotation séparatiste. « Cela n’a rien à voir avec la doctrine de la N-VA, qui ne rêve que de chaos pour imposer sa doctrine. Ici, c’est tout sauf le chaos. Il s’agit d’un régionalisme ouvert, pas replié sur lui-même ». Il confirme en outre un groupe de réflexion structuré des figures de proue régionalistes des trois partis traditionnels pour « discuter de la régionalisation de certaines compétences ». « Je ne cache pas qu’il y a des réunions entre régionalistes de tous les partis, libéraux, socialistes (c’est l’axe principal), centristes ou de sensibilité écolo ».

Laisser un commentaire