La vision interfédérale de la mobilité du ministre Bellot rejetée par les régions

« Le Vif », 5 janvier 2019

L’idée d’une agence interfédérale de la Mobilité censée coordonner les régions, suggérée par le ministre François Bellot, a été écartée par les ministres régionaux Pascal Smet (Bruxelles) et Ben Weyts (Flandre), rapporte samedi De Morgen.

Le ministre fédéral a annoncé vendredi qu’il allait déposer un plan sur la table le 14 janvier. Celui-ci a notamment pour objectif de s’attaquer à la congestion du trafic et à renforcer la popularité des transports publics. M. Bellot constate qu’actuellement, « chacun travaille sur son île ».

La Flandre élargit le ring de Bruxelles alors que la Région-capitale veut réduire le nombre de bandes de circulation, souligne le ministre. Dans le même temps, la Wallonie plaide pour une vignette automobile tandis que la Flandre est favorable à une taxe kilométrique, ajoute-t-il. Les ministres régionaux bruxellois et flamand sont dubitatifs.

Pour Pascal Smet, cette proposition « charge les régions de ce qu’elles doivent faire » et s’assimile à la « Belgique de papa ». « Une erreur tactique », commente-t-il.

Laisser un commentaire