Fossé Flandre-Wallonie

Jules Gheude

Conscient que l’hypertrophie politico-administrative constitue l’un des maux majeurs de la Région, le gouvernement wallon MR-CDH prend des mesures pour y remédier. Il a ainsi diminué de 10% la composition des cabinets ministériels. Ces derniers restent toutefois les plus fournis du pays.

On peut  s’interroger sur la différence sensible qui existe toujours entre le Nord et le Sud. Pourquoi un ministre wallon a-t-il besoin de 47 conseillers, alors que son homologue flamand se satisfait de 29 ?

Surtout lorsque l’on sait qu’en termes de performance économique, il n’y a pas photo entre les deux Régions : selon les statistiques de la Banque nationale, les exportations flamandes pour 2017 s’élèvent à 217,2 milliards d’euros, contre 45,5 milliards pour la Wallonie. Rappelons que ces statistiques sont établies au départ des entreprises. Elles ne prennent donc pas le port d’Anvers et l’aéroport de Zaventem comme critères. Même si le secteur diamantaire représente quelque 55% des exportations flamandes, le fossé reste béant entre le Nord et le Sud.