Selon un sondage, la N-VA perd du terrain en Flandre

RTBF Info, 9 juin 2018

La N-VA perd du terrain en Flandre, selon un sondage Ipsos réalisé à la demande de RTL-TVi, du Soir, de VTM et « Het Laaste Nieuws« . Les nationalistes flamands dominent toujours le paysage politique au nord du pays mais ne recueillent que 26,5% des intentions de vote, contre un score de 32,4% lors des élections de 2014. En Wallonie, c’est le PP qui progresse et franchit la barre des 5% à 7,3%. A Bruxelles, DéFI s’installe à la deuxième place avec 15,4% des intentions.

Au sud du pays, le PS demeure en tête avec 23,4% des intention, bien loin toutefois de son score électoral de 32%. Il est suivi par le MR, en baisse, à 20% et Ecolo à 13,2%. Le PTB qui a tutoyé les sommets lors de précédentes enquêtes est quatrième avec 12,8% des intentions. Le cdH remonte un peu mais ne recueille que 9% des intentions. DéFI est derrière le PP à 5,9%.

Au nord, derrière la N-VA, le CD&V demeure deuxième mais stagne à 15,3%, suivi de l’Open Vld (13,9%), de Groen (12,4%) et du sp.a (11,7%). Le Vlaams Belang suit avec 9,7% et ne semble pas profiter de la baisse de la N-VA. Le PTB recueille 6,2%.

Le paysage politique bruxellois se balkanise. Plus aucun parti ne franchit la barre des 20%. Le MR est premier mais ne recueille que 17% des voix. Il est suivi de DéFI. Le PS poursuit sa dégringolade avec 14,2% (-10% par rapport au dernier scrutin). Ecolo suit à 11,9%. Le PTB est en hausse avec 9,5%, devant le cdH à 7,4%. Pour ce qui est des partis néerlandophones, la N-VA est une nouvelle fois première avec 6,7% des intentions, soit plus du double de celles de ses concurrents.

Le sondage a été réalisé du 29 mai, jour de la tuerie de Liège, au 6 juin auprès de 2.253 personnes. La marge d’erreur est de 3,1% en Wallonie et en Flandre, et de 4,3% à Bruxelles.

 

Laisser un commentaire