De Wever Premier ministre: Amusant, selon Charles Michel

« Le Vif », Belga, 5 mai 2019

Le Premier ministre, Charles Michel, a réagi avec ironie aux déclarations de Bart De Wever qui n’exclut pas de diriger le gouvernement fédéral en 2019 si c’est pour mener le pays au confédéralisme. Il l’invite à ne pas brûler les étapes.

 

 

« Si Bart De Wever est prêt à abandonner Anvers et s’il est tombé à ce point amoureux de la Belgique qu’il est prêt à avoir cette ambition, c’est plutôt amusant. Mais, plus sérieusement -c’est un détail peut-être- il y aura des élections en 2019. Et nous verrons en 2019 quels sont les programmes électoraux et quelles seront les majorités parlementaires après que les électeurs auront donné les orientations », a-t-il déclaré samedi devant les caméras de la RTBF et de RTL-TVi lors de son arrivée à la réception de la Fête de l’Iris.

Interrogé vendredi sur la VRT, le président de la N-VA et bourgmestre d’Anvers n’a pas exclu de quitter la métropole pour le 16 rue de la Loi en cas de victoire des partis de gauche en Wallonie. Dans cette hypothèse, il estime qu’il faudra faire basculer le plus rapidement possible le pays dans un modèle confédéral.

Le leader des nationalistes flamands juge aussi que l’énergie qui anime les partenaires du gouvernement fédéral paraît épuisée.

La déclaration n’a pas plus au vice-premier ministre CD&V, Kris Peeters, qui a rappelé la responsabilité du premier parti de la coalition à l’égard de l’action de l’équipe Michel.

« Je peux difficilement comprendre que le plus grand parti de cette majorité fédérale -la N-VA- qui a des ministres très importants dise: pour moi, le ‘dash’ est épuisé. J’appelle Bart De Wever à convaincre ses ministres et chacun dans son parti d’avoir l’ambition de poursuivre le travail jusqu’en 2019 dans l’intérêt de l’économie et de l’emploi », a-t-il expliqué à la VRT.

 

Laisser un commentaire