Un plan de mobilité wallon à l’horizon 2030 qui encourage le covoiturage

« Le Vif », Belga, 31 octobre 2017

Le gouvernement wallon vient d’adopter un vaste plan de mobilité qui vise notamment à encourager le covoiturage.

 

Il faut réduire l’encombrement du réseau routier sans pour autant bannir l’usage de la voiture. Une augmentation du taux de remplissage des voitures est la mesure qui représente l’effet de levier le plus intéressant, explique le ministre des Transports Carlo Di Antonio.

Le plan de mobilité porte jusqu’en 2030 et vise à faire baisser les déplacements en voiture 83% à 60% en misant sur la multimodalité et le covoiturage. En la matière, la charge moyenne actuelle par voiture est de 1,4, soit un déplacement sur 4 qui s’effectue avec 2 passagers. Le ministre veut arriver à 4 déplacements sur 5 avec 2 passagers. Une augmentation du covoiturage passe par une modification profonde des comportements et un petit coup de pouce financer. Carlo Di Antonio presse ainsi le Fédéral à mettre en place des incitants fiscaux. Des parkings, des plateformes et des bandes de circulation ont été créés. Il existe une bande de covoiturage entre Wavre et Bruxelles et une autre se met en place entre Arlon et Luxembourg. Il faut cependant aller plus loin. Pour faire évoluer le covoiturage, il faut rajouter un volet fiscal. Ce volet fiscal est le moyen le plus rapide pour changer les comportements, conclut le ministre.