Les responsables wallons insistent sur les recettes pour une « dynamique positive »

« Le Vif », 16 septembre 2017

Les principaux responsables wallons – ministre-président et président du parlement – ont salué samedi le changement de majorité intervenu à la tête de la Région, qui a rejeté le PS, pas trop rancunier en ce jour de Fêtes de Wallonie, dans l’opposition, en insistant sur les remèdes à utiliser pour redresser l’économie wallonne.

 

Notre Région se doit d’amplifier ses efforts de recherche, d’innovation, de soutenir sa digitalisation, de miser sur son internationalisation. Nous devons aussi travailler en profondeur, les éléments d’attractivité de la Wallonie pour y attirer ou y générer des investissements durables, porteurs de plus-values mais aussi de valeurs sociétales, a affirmé le ministre-président, Willy Borsus (MR), lors de la cérémonie officielle des Fêtes de Wallonie qui s’est tenue samedi après-midi à Namur en présence de responsables politiques fédéraux – comme le Premier ministre Charles Michel et la présidente du Sénat, Chritisne Defraigne – et des autres entités fédérées.

Notre Région ne trouvera son salut que dans la recherche du progrès et dans la conjugaison de toutes ses forces vives. Les idéologies périmées et les manichéismes partisans ne sont qu’illusions. Alors à ceux qui réaniment les recettes dogmatiques qui ont conduit plusieurs pays dans l’impasse, opposons la confiance dans l’innovation et l’action, a pour sa part déclaré le président du parlement de Wallonie, André Antoine (cdH), lors de la même cérémonie.

Elle a débuté par une minute de silence en hommage à Alfred Gadenne, bourgmestre de Mouscron assassiné lundi et inhumé samedi matin.