Le gouvernement wallon veut un cadastre des subsides pour la fin de l’année

« La Libre Belgique », Belga, 31 août 2017

Le cadastre des subsides régionaux que le nouveau gouvernement wallon a annoncé dans sa déclaration de politique régionale devrait être accessible au public sur un site internet avant la fin de l’année, a affirmé jeudi le ministre-président Willy Borsus, au terme d’un conseil des ministres qui a abordé ce sujet. Il se traduira par une base de données sur le site du secrétariat général du Service public de Wallonie (SPW), qui permettra de visualiser les subsides octroyés par structure, secteur, localisation, ministre, etc.

Aujourd’hui, les subsides aux structures conventionnées, figurant dans les lignes budgétaires, sont déjà visibles, mais ce n’est pas de le cas de nombre de subsides dits « facultatifs » (subsides de la Loterie, subsides sur base de projets proposés à un ministre, etc).

« Je constate – je ne savais pas que c’était possible – qu’il y a des dossiers de subsides qui passent par l’administration, avec avis et signature du ministre, et il y a une ponction dans l’enveloppe en direct des cabinets, sans passer par l’administration. C’est le fait du prince du ministre de l’octroyer en fonction d’une allocation. Ce n’est pas normal, la moindre des choses est d’avoir un avis de l’administration », a commenté le vice-président MR Pierre-Yves Jeholet.

« Le problème, ce n’est pas l’octroi du subside », a ajouté la vice-présidente cdH Alda Greoli, « mais que celui qui l’octroie et celui qui le reçoit n’aient pas de difficulté à en parler. Quand on parle de transparence aujourd’hui, on parle de suspicion, mais pour moi c’est justifier de ses actes, à partir du moment où de l’argent public est octroyé ».

Ce premier volet « transparence » des subsides sera suivi d’un second sur une objectivation plus forte des critères d’attribution. « Un troisième élément relève des travaux budgétaires: voir les espaces budgétaires, les modifications de curseur, savoir ce que l’on peut accorder », a relevé M. Borsus (MR).

L’exécutif a aussi approuvé un projet de circulaire réduisant de 10% la rémunération brute des ministres, comme annoncé lors de la présentation de la DPR.