Le PS vote le décumul des rémunérations lors de son congrès extraordinaire

« Le Soir », 2 juillet 2017

 

Le PS a tenu son congrès ce dimanche aux Lacs de l’Eau d’Heure. Comme prévu, le parti a voté en faveur du décumul des rémunérations avec 185 voix (sur 353). Les militants devaient choisir entre deux options : soit le décumul intégral (un homme, un mandat), soit le plafond financier (les rémunérations limitées au niveau de l’indemnité parlementaire fédérale).

Par ailleurs, les fédérations ont également voté le plafond de 100 %, à savoir l’indemnité parlementaire comme plafond (avec 197 voix sur 353). Le salaire d’un mandataire socialiste à tout niveau ne pourra donc dépasser la rémunération d’un député. Le congrès s’est également prononcé sur l’interdiction de cumul entre un mandat de député et un mandat local pour les villes de plus de 50.000 habitants.