Geert Bourgeois (N-VA) : « En 2019, nous remettrons notre programme communautaire sur la table »

Geert Bourgeois (N-VA): ‘In 2019 leggen we ons communautaire programma weer op tafel’  Walter Pauli & Peter Casteels

Walter Pauli et Peter Casteels, « Kanck », 25 avril 2017

Selon Geert Bourgeois, la N-VA sera à nouveau demanderesse en 2019 d’un transfert de compétences fédérales vers la Flandre : L’ADN de notre parti n’a pas changé : nous sommes et restons un parti confédéraliste.

La N-VA jouera-t-elle à nouveau la carte communautaire en 2019 ?

En ce qui me concerne, nos propositions communautaires reviendront sur la table. Si l’électeur le permet, bien entendu.  L’ADN de notre parti n’a pas changé : nous sommes et restons un parti confédéraliste. Et en tant que ministre-président, je vois chaque jour que je peux fort bien utiliser davantage d’autonomie. Tous mes collègues des autres partis de la majorité ont conscience que le gouvernement flamand pourrait mener une politique encore meilleurs si nous avions plus de compétences. Notre programme communautaire reste donc tout à fait d’actualité.

Mais en 2014, vous n’avez pas osé mettre vos exigences communautaires sur la table. Vous vouliez surtout gouverner sans le PS. Cela ne va-t-il pas se reproduire en 2019 ?

En 2014, la N-VA ne pouvait rien faire d’autre que d’entrer dans un gouvernement avec un programme socio-économique. Le gouvernement Di Rupo n’avait pas adopté une déclaration de révisision de la Constitution. Et plus marquant encore : pour la première fois dans l’histoire récente, aucun autre parti flamand n’était prêt à faire un pas communautaire, à l’exception de la N-VA. C’était un fait unique. En 2010, même Groen avait un programme communautaire. Il était pour la scission de Bruxelles-Hal-Vilvorde et il s’est présenté avec cela à l’électeur.

Cela ne dépend tout de même pas de Groen ?

Nous sommes en tout cas demandeurs d’un transfert de compétences importantes vers la Flandre. Mais la N-VA n’est pas un parti qui prêche la révolution armée. Un parti doit agir de manière stratégique. J’ai dépassé depuis longtemps le sturm-und-drang : forcer la semaine prochaine les choses que j’envisage effectivement à long terme.