Les provinces wallonnes trop peu attractives

« Le Soir », 28 février 2017

Le nouvel indice européen de compétitivité des régions place les provinces wallonnes en milieu de classement.

La Commission vient de publier la troisième édition de l’indice de compétitivité des 263 « régions » européennes. En considérant que la compétitivité régionale est la capacité d’une région à offrir un environnement attrayant et durable dans lequel les entreprises et les résidents puissent vivre et travailler.

Bonne ou mauvaise nouvelle ? Les provinces wallonnes (c’est à ce niveau administratif que l’Europe intègre la Belgique dans ce classement) se situent dans la moyenne et en milieu de classement : de la 121e à la 147e place. Sans surprise, les provinces flamandes se situent bien au-dessus, toutes dans le premier quart des 263 entités recensées.

Flandre occidentale : 58

Flandre orientale : 27

Anvers : 21

Limbourg : 39

Hainaut : 142

Namur : 121

Liège : 122

Luxembourg : 136

Bruxelles (deux Brabant) : 19

Bruxelles, à laquelle sont associés les deux Brabant, obtient le meilleur score belge : 19e place européenne. Une agrégation d’une ville importante avec son hinterland que l’Europe applique aussi à Vienne, Prague, Londres, Berlin…

Le rapport de la Commission et le classement des différentes régions démontrent, pour l’Europe de l’Ouest en tout cas, l’importance des régions capitales et métropolitaines très dynamiques comme principaux moteurs de compétitivité.