Le scandale Publifin enrage les Wallons: 1 sur 2 serait décidé à changer son vote

« Le Vif », Belga, 18 février 2017

Près d’un Wallon sur deux (43,5%) assure que l’affaire Publifin va l’amener à modifier son vote, par rapport aux dernières élections de 2014, lors du prochain retour aux urnes, souligne samedi les journaux de Sudpresse sur base d’un sondage iVOX. Tous les partis politiques sont concernés.

Ce sont les plus de 55 ans qui sont le plus en colère, avec 54,5% qui annoncent une intention de modifier leur vote par rapport à 2014. Viennent ensuite les 35-54 ans (43,5%) et les moins de 35 ans (27,5%).

Cette volonté de changement de vote touche toutes les formations politiques. Ils sont ainsi 45,5% au sein de l’électorat socialiste de 2014, contre 40% parmi celui du MR, 50% au cdH et 37,5% chez Ecolo.

Selon le sondage, il ressort par ailleurs que 23,5% des Wallons sondés indiquent ne pas avoir encore fait leur choix. Cependant, ils sont 21,3% à annoncer vouloir voter pour le PS (32% des voix en 2014), contre 20,7% pour le MR, 17,4% pour le PTB, 13,7% pour Ecolo et 10,1% pour le cdH. « Derrière eux, le PP ne profite étonnamment qu’assez peu des affaires, passant de 4,5% à 6,9% de suffrages déjà arrêtés. (…) Défi (ex-FDF) n’en sort pas non plus beaucoup plus fort que précédemment, avec une implantation wallonne qui reste difficile (4,5%) », précisent les journaux de Sudpresse.

A noter également que 84% des sondés n’acceptent plus qu’un élu puisse continuer à exercer plus d’un mandat rémunéré, alors qu’ils sont 12% à tolérer le maintien de ce système.

Le sondage a été réalisé via Internet, les 16 et 17 février, auprès d’un échantillon de 1.000 personnes. Sa marge d’erreur est de 3,02%.