Recrutement du futur patron de la CWaPE: Furlan voulait « acheter mon silence », assure Ghigny

« Le Vif », Belga, 14 février 2017

Francis Ghigny, ex-président de la CWaPE, l’organe régulateur wallon de l’énergie, maintient sa position quant au recrutement de son successeur, peut-on lire mardi dans La Libre Belgique.

On avait appris vendredi via L’Echo que la procédure de recrutement du futur président avait été suspendue à la suite d’une plainte quant à la fiabilité du jury, où siège justement Francis Ghigny, qui avait publiquement exprimé des doutes au sujet des compétences d’une candidate, Christel Evrard.

J’imagine que Christel Evrard est l’auteur de cette plainte. Si elle a raison de vouloir m’écarter, je maintiens qu’elle n’a pas les compétences managériales pour diriger la Cwape, explique Francis Ghigny au quotidien. En n’organisant pas la procédure de sélection, le gouvernement espérait que Christel Evrard, vice-présidente, obtienne automatiquement la présidence pour un long intérim, accuse-t-il. Le ministre Furlan avait d’ailleurs tenté d’acheter mon silence en me proposant une place dans son cabinet. J’estime qu’il était dans l’intérêt de la Cwape que je prenne position. Christel Evrard n’a pas souhaité réagir, précise La Libre.