Grand Baromètre: Ecolo reverdit, le MR pâlit

Ce sont deux des principaux enseignements de notre sondage Ipsos / Le Soir / RTL.

Pierre Bouillon, « Le Soir », 23 janvier 2017

En Wallonie, Ecolo se réveille

Le volet wallon de notre sondage Ipsos / Le Soir / RTL est marqué par le recul des deux grands partis francophones – le PS et le MR.
Accroché à la 3e position, le PTB est en statu quo par rapport à notre dernier sondage. C’est un événement en soi. C’est la première fois depuis longtemps que l’extrême gauche ne progresse pas.

Le sondage signale un bond d’Ecolo – il gagne 3,7 points par rapport à notre dernier sondage (septembre 2016). C’est le seul parti à progresser avec le CDH (lequel s’améliore, plus modestement, de 1,4 point). De toute évidence, les verts profitent de leur travail de sape parlementaire, que celui-ci s’exerce au Parlement fédéral ou au Parlement wallon.

A Bruxelles, le mano a mano PS/MR continue

La lutte continue, à Bruxelles, entre socialistes et libéraux – cette fois, le mano a mano tourne à l’avantage du PS (qui monte) et au désavantage du MR (qui baisse). Comme en Wallonie, Ecolo progresse mais de façon beaucoup moins significative (+ 1 point par rapport à notre dernier sondage). Défi (ex-FDF) est pointé en baisse (- 1,6 point). Bref : des variations peu significatives. Plus significatif, l’état de santé du CDH. Dans le peloton des « poids moyens » (où se bousculent le PTB, Ecolo, Défi…), il traîne à l’arrière et il semble s’enraciner dans cette position.

 

 

 

 

En Flandre, la N-VA reprend des couleurs

C’est mécanique. Quand la N-VA décline, le Vlaams Belang va mieux. Quand la N-VA va mieux, le Vlaams Belang décline. Notre sondage confirme ce vase-communicant, cette fois, au profit de la N-VA, qui fait oublier le coup de fatigue qui avait marqué notre sondage de juin dernier. Elle met 13 points d’écart entre elle et ce peloton compact où se bousculent les autres partis flamands. A relever : le recul de du CD&V. Par rapport à notre dernier sondage, il dévisse de 17,6 à 14,9 %.