Pacte d’excellence: art, sport, éveil et… latin au programme

Pierre Bouillon, « Le Soir », 1er décembre 2016

Le Soir a pu consulter les documents que les auteurs du Pacte d’excellence finalisaient jeudi.

2016-12-03_103012Aujourd’hui, les maternelles, les primaires et les deux premières années du secondaire constituent ce qu’on appelle le «  tronc commun. » A partir de la 3e secondaire, les élèves choisissent entre l’enseignement général, le technique et le professionnel. Deux défauts à ce système : le tronc commun propose en réalité un enseignement général ; aussi, on estime que choisir son avenir professionnel en fin de 2e secondaire, c’est un peu tôt. On constate souvent que le choix est souvent irréfléchi ou basé sur des idées fausses de ce que proposent par exemple les métiers techniques.

Deux axes

Le Pacte d’excellence propose donc deux axes. Un : on étire le tronc commun jusqu’à la 3e secondaire incluse. Deux : ce tronc commun proposera un enseignement « pluridisciplinaire et polytechnique ». En français, s’il vous plaît ? On proposera, au-delà des branches générales (maths, français, langues, histoire, etc.) davantage d’art, davantage de sport, un éveil aux techniques, etc. Et tout ceci, dès le primaire. Dans le but de bien ouvrir l’éventail (et les yeux de l’élève…), on propose même de généraliser le latin au seuil du secondaire. Sera-ce un vrai cours de 4 h/semaine (avec grammaire et étude de textes) ? Une approche de 2 heures, plus soft ? Une heure de civilisation latine ? Les auteurs du pacte n’ont pas tranché. Ils estiment juste que le latin a sa place dans une formation multidisciplinaire.