Six Flamands sur dix rejettent la monarchie actuelle

« Le Soir », 15 novembre 2016

20161125Le soutien des Belges à l’institution royale ne cesse de s’éroder. La confiance au Roi s’effondre dans tout le pays.

A la question de savoir s’il faut maintenir la monarchie dans sa forme actuelle ou la rendre purement protocolaire, la Flandre répond clairement (59 %) pour le changement. La Wallonie, par contre, est nettement plus favorable au statu quo (11,5 % de républicains et 23,8% de partisans d’une monarchie sans pouvoir).

C’est une étude publiée ce mardi par l’Institut d’enquête d’opinion sociale et politique et le Centre d’enquête sociologique de la KUL qui dresse ce portrait d’un Royaume de moins en moins monarchiste. L’université louvaniste fait des enquêtes sur le sujet depuis vingt-cinq ans déjà. Depuis 1990, le nombre de citoyens estimant un roi nécessaire à la Belgique ne cesse de chuter.

L’étude de la KUL s’intéresse à différents aspects de la fonction royale. Il en est un qui convainc encore majoritairement de part et d’autre du pays : 59,4% des Flamands et 76,1% des Wallons estiment que le souverain est important pour le prestige international de la Belgique.

Cette note positive ne suffit pas à masquer la défiance croissante des citoyens pour leur monarque : en dix ans, la proportion de Wallons qui accordent leur pleine confiance au souverain est ainsi tombée de 65,3 % à 37,9 %.

L’étude dresse également le portrait type du royaliste : c’est une femme wallonne, croyante et peu diplômée.