Paul Magnette: un incroyable gâchis !

Jules Gheude

2016-10-23_165958Au terme d’une longue réflexion, dont la qualité n’est certes pas moindre que celle des dirigeants wallons, l’ensemble des Etats-membres de l’Union européenne avait saisi l’importance du CETA.

Pour eux, il ne faisait aucun doute que cet accord économique et commercial avec le Canada constituait une opportunité majeure de relancer la croissance et, partant, de créer des emplois.

L’entêtement des autorités wallonnes est suicidaire à double titre. D’abord, parce que la Wallonie se retrouve totalement isolée au sein de l’UE. Ensuite, parce qu’il va accroître la tension avec la Flandre.

Celle-ci, en effet, réalise 83,1% des exportations belges Avec 288,8 milliards d’euros, elle se classe parmi les six plus grands exportateurs au sein de l’UE. Ce bon score, elle le doit notamment à un réseau de PME dynamiques et innovantes qui, grâce aux mesures prévues par le CETA, auraient pu accroître leurs performances.

L’obstination de Paul Magnette est d’autant plus incompréhensible qu’il disait regretter, il y a peu, la tiédeur. des exportations wallonnes (14,6% des exportations belges). La responsable de l’Awex (Agence wallonne à l’Exportation) avait d’ailleurs souligné l’intérêt commercial que représentait le CETA pour la Wallonie.

Paul Magnette a sans doute réussi à faire parler de la Wallonie dans le monde entier, mais il a surtout causé un incroyable gâchis.