Le service fiscal wallon, enfin efficace!

Stéphane Tassin, « La Libre Belgique », 14 mai 2016

2016-05-16_111640

Il aura fallu une seule après-midi aux ministres wallons pour boucler leur ajustement budgétaire 2016. Nous sommes donc loin du psychodrame qui s’était joué, en 2015, pour l’exercice précédent lorsque le fédéral annonçait – avant de se rétracter quelques mois plus tard – que les recettes régionales étaient fortement à la baisse. Le gouvernement wallon devait cette fois trouver 51 millions d’euros pour rester dans la trajectoire initiale qui doit garantir un retour à l’équilibre en 2018. Il a même fait mieux que ça, puisqu’il a dégagé un montant de 72 millions. Vingt et un millions seront ainsi utilisés pour mener des actions complémentaires. Pour y arriver, le gouvernement PS-CDH n’a pas, cette fois, procédé à des diminutions de frais d’avocats, à une vente de bois ou autres artifices budgétaires habituels.

Les moyens dégagés viennent, pour l’exemple, notamment, d’une réévaluation à la hausse des recettes fiscales, pour la plus grande joie du ministre du Budget, Christophe Lacroix (PS), qui considère que c’est le fruit du redressement de la direction générale de la fiscalité entamée sous cette législature. Nous en voyons déjà les effets.Vingt millions d’euros ont ainsi pu être dégagés. Paul Magnette considère que cet ajustement respecte la ligne anti-austérité décidée en 2014 : Nous dégageons des moyens pour répondre aux besoins de la société. Nous ne sommes pas là pour mettre la rue à feu et à sang.

Quant aux 21 millions supplémentaires trouvés par l’équipe Magnette, ils viendront renforcer différentes politiques.

  1. Réforme des surloyers.Dix millions d’euros (dont 4,5 en 2016) seront octroyés aux sociétés de logement afin de rembourser les montants excédentaires de loyers perçus auprès de locataires de logements sociaux.
  2. Matériel roulant éco-efficient.Sans véritablement parler de compensation (ce qui est interdit) en matière de redevance kilométrique pour les communes, le gouvernement mettra trois millions (dont un million en 2016) pour aider celles qui souhaiteraient acquérir du matériel roulant éco-efficient.
  3. Diminution de la facture énergétique.Afin de permettre aux entreprises d’augmenter leur compétitivité rien qu’en réduisant leur facture énergétique, le gouvernement dégagera dix millions d’euros.
  4. Soutien aux agriculteurs.Les agriculteurs et plus particulièrement les producteurs de lait se verront proposer des audits par la Région wallonne afin de les accompagner dans leurs choix stratégiques. Un montant avoisinant les 5 millions d’euros est prévu.
  5. Sécurité des aéroports.Quinze millions seront mobilisés pour renforcer la sécurité dans les deux aéroports wallons de Liège et de Charleroi. Le ministre en charge de cette compétence, René Collin (CDH), évoquait notamment des systèmes de détection d’explosifs.
  6. Lutte contre la pauvreté.Enfin, le gouvernement wallon a décidé de reprendre une action menée auparavant par le fédéral (Housing first) permettant l’accès à un logement décent pour 75 SDF à Liège, Charleroi et Namur.