Quand les produits wallons volent au panier

Emmanuel Huet, « Vers l’Avenir », 23 avril 2016

2016-05-05_104042

Le 13 avril, lors de son discours sur l’état de la Wallonie, Paul Magnette, ministre-président du gouvernement wallon, recommandait d’acheter wallon.

Mais dans les faits, le gouvernement wallon devrait faire amende honorable.  (…)

La veille de cette intervention au parlement, 250 fonctionnaires wallons (SPW, Forem, les OIP…) admis à la retraite étaient rassemblés au cours d’une réception à Wépion. A la clé, des embrassades, des mises à l’honneur, des souvenir, un chèque de 75 euros… et un cadeau bien sûr.

Un panier de produits du terroir… périgourdin

Le présent ? Un panier de produits du terroir envoyé à leur domicile. (…) Et le panier garni était richement composé : une bouteille, une saucisse et cinq bocaux de produits de canard et autre terrine de porc.

Une bouteille d’une microbrasserie wallonne, voire même de vin wallon ? Un saucisson gaumais ? Des bocaux de produits de canard d’Upignac ?

Et bien non ! Tous les produits du panier provenaient… du Sud-Ouest de la France. Et ça fait un peu désordre au vu de la richesse de notre terroir, des campagnes menées par le gouvernement, par le ministre de l’Agriculture, par les offices comme l’APAQ-W. Tous incitent à manger wallon.

Un cadeau cohérent ?

Patrick Lecerf, député wallon MR, n’a pas encore été admis à la retraite. Mais des néoretraités lui ont fait part du contenu de ces fameux paniers. Ce lundi, il compté interroger le ministre Lacroix sur le financement de tels cadeaux. Trouve-t-il ce cadeau cohérent avec le discours sur l’état de la Wallonie ? Dans le cas inverse, que compte-t-il faire pour remédier à un tel comportement d’un service financé par le budget de la Wallonie ?

On se doute bien que ce ne sont pas les ministres qui font les emplettes. Mais un peu plus d’attention ne ferait pas de tort. Et au final, vaut-il mieux un panier du Périgord ou bien des produits flamands : une bouteille de Westmalle, des cuberdons de Gand et du pâté de Louvain ? Là, on aurait donné raison à ¨Paul Magnette qui regrette ceci : Nous contribuons largement à la prospérité flamande.