Les exportations wallonnes se tassent

Martial Dumont, « Vers l’Avenir », 26 novembre 2015

2015-12-07_194839L’année 2014 avait vu une belle progression des exportations wallonnes.

Les six premiers mois de 2015, en revanche, ne sont pas jojo. Et les carnets de commandes ne se sont ^pas remplis énormément remplis non plus pour la seconde moitié de l’année.

Ainsi, concernant les exportations wallonnes vers les pays de l’Union, on constate en 2015 une diminution de 4,2% avec une chute particulièrement importante des ventes vers la France (-16,6%) qui est normalement le meilleur client de la Wallonie.

L’Allemagne, deuxième meilleur acheteur, a quant à elle ralenti ses achats de 8,4%. Cela dit, heureusement, les ventes vers les pays hors Europe, amortissent un peu la chute (sauf vers l’Asie centrale et l’Afrique du Nord où c’est la dégringolade des ventes.

Néanmoins, il faut relativiser. Car au total, la Wallonie enregistre une très légère hausse de ses exportations de 0,2%. Un coup d’arrêt par rapport à l’an dernier… mais un résultat qui, en soi, n’est pas mal… par rapport à la Flandre qui voit ses exportations diminuer de -2,5%.

Les autres gros concurrents, en revanche, se portent nettement mieux. La France fait +5,3% et l’Allemagne +6,9%. La moyenne européenne étant à 5,3% d’augmentations d’exportation.

Vaccins et Brics

Mais qu’est-ce qui justifie ce ralentissement pour la Wallonie ?

D’abord, explique Pascale Delcomminette, patronne de l’Awex, on a vendu moins de vaccins cette année. Or, l’industrie pharmaceutique est le fer de lance de nos exportations. Signe sans doute que l’Awex est bien inspirée de désormais mettre l’accent sur les exportations des PME et sur d’autres secteurs que la pharmacie, comme l’industrie numérique.

Tout en sachant, ajoute Pascale Delcomminette, que la Wallonie aura toujours besoin de fleurons comme la société GSK, par exemple.

Autre cause du ralentissement : l’affaiblissement de la croissance des pays émergents mais aussi du Brésil, de la Chine et de la Russie, qui constituent une grosse part des exportations wallonnes.

Un fléchissement notamment dû à la chute des prix des matières premières.

On notera enfin que du côté des secteurs, ce sont les produits du règne végétal (+16,6%) qui ont connu la plus forte progression de vente début 2015. En revanche, les produits alimentaires sont en baisse tout comme les machines et équipements électroniques ou encore les animaux et leurs produits dérivés.

Commentaire du GEWIF : C’est toujours le même discours. Les exportations se tassent, mais ce n’est pas si mal quand on voit que la Flandre enregistre une baisse de 2,5%… Sauf que la Flandre enregistre, à elle seule, 80% des exportations du pays, avec un chiffre de quelque 188 milliards d’euros… pour 44 milliards pour la Wallonie !