Photovoltaïque: le Wallon paiera encore plus

« La Libre Belgique », 19 septembre 2015

2015-10-05_194653Aujourd’hui, le consommateur wallon paie trois fois pour le solaire sur sa facture. Une fois via la « cotisation verte » (88 euros), qui permet de financer le développement du renouvelable de manière contrôlée, une deuxième fois via une légère augmentation des frais de réseau, et une troisième fois via la « surcharge Elia », symbole de la mauvaise gestion du dossier photovoltaïque en Wallonie.

Le nom de cette surcharge vient du fait qu’Elia, le gestionnaire de réseau, est contraint de racheter à 65 euros pièce les certificats verts dont personne ne veut sur le marché. Et il y en a plusieurs millions… Mais la société ne doit pas assumer ce surcoût, qu’elle peut logiquement refacturer à l’ensemble des ménages wallons. Cette surcharge tarifaire représente un surcoût annuel de 58,5 euros par ménage, en moyenne. Et tout indique que malgré les différentes mesures prises depuis ces derniers mois pour atténuer le coût de l’explosion de la « bulle photovoltaïque », la facture va continuer à s’alourdir.

Le régulateur wallon de l’énergie, la Cwape, a analysé l’avenir du marché des certificats verts. Ses conclusions sont sans appel : d’ici 2024, 11 millions de certificats ne trouveront pas preneur. Si Elia les rachète au tarif actuel, il lui en coûtera 715 millions, qui seront répercutés sur la facture des ménages. La Cwape a calculé que cela représenterait un surcoût annuel moyen de 53 euros en 2017.