Patrons et syndicats wallons appelés à négocier le futur pacte sur l’emploi

« Le Vif », Belga, 24 mars 20152015-03-24_210624

Les patrons et les syndicats vivent des situations qui leur permettent d’aborder les problèmes de l’emploi au travers un prisme que le pouvoir public n’a pas. Et bien, je leur confie les six chantiers prioritaires pour le pacte de l’emploi et de la formation, explique la ministre mardi dans les colonnes de L’Echo. Patrons et syndicats vont devoir porter leurs propositions, rédiger une stratégie commune pour redresser l’emploi en Wallonie. J’en appelle à leur responsabilité. Le gouvernement reste évidemment autour de la table, mais il a besoin de l’avis des patrons et des syndicats. Nous ne sommes plus dans de la consultation, mais dans de la concertation, précise Eliane Tillieux.

Concrètement, six chantiers vont être soumis aux partenaires sociaux, dont la réorganisation du paysage des aides à l’emploi, les places de stages, l’orientation professionnelle et le contrat d’insertion. Les deux derniers chantiers portent sur la réorganisation des incitants financiers à la formation continue des travailleurs et sur le renforcement des outils d’analyse sur les politiques d’emploi et de formation.