Sur les traces de la Wallonie française

Tel est le titre de l’ouvrage de Frédéric Marchesani, publié par l’Institut du Patrimoine wallon.

2014-12-25_1254121789. Plusieurs foyers de révoltions éclatent en Wallonie dont les plus célèbres sont la révolution liégeoise et la révolution brabançonne.

En 1792 et 1794, les armées républicaines pénètrent à deux reprises sur le sol wallon. Et entament l’occupation de nos territoires. Les Français préparent l’annexion, officiellement entérinée par la Convention le 1er octobre 1795.

 

Ce rattachement marque irrémédiablement la fin de l’Ancien Régime dans nos contrées après plusieurs années de troubles révolutionnaires et de campagnes militaires.

Suivent près de vingt années de régime français, caractérisées par une série de bouleversements qui changent radicalement la face de l’histoire et laissent des traces encore perceptibles aujourd’hui.

Si cette période a été étudiée sous de nombreux aspects, les traces matérielles qui en subsistent n’avaient jamais fait l’objet d’un recensement du territoire de la Wallonie actuelle, si ce n’est pour la campagne de 1815.

Le bicentenaire de la bataille de Waterloo était l’occasion de rappeler les faits liés à la chute de Napoléon mais surtout les vingt années qui l’ont précédée.

Grâce à de nombreuses notices richement illustrées et à deux cartes inédites de la Wallonie sous le régime français, le lecteur partira sur les traces de cette époque qui sont parvenues jusqu’à nous.

Cet ouvrage permettra au lecteur de découvrir ou redécouvrit par l’intermédiaire de ces éléments patrimoniaux l’histoire de nos contrées entre 1789 et 1815, autant de témoignages, quelquefois bien discrets, que nous ont laissés la République, le Consulat et l’Empire.

L’auteur

Licencié et agrégé en Histoire de l’Université de Liège, Frédéric Marchesani poursuit depuis 2007 ses activités d’historien au sein de la cellule Publications de l’Institut du Patrimoine wallon (IPW), tout en étant collaborateur scientifique au Trésor de la cathédrale de Liège.

Il est déjà l’auteur de divers ouvrages, dont trois édités par l’IPW : Sur les traces du Mouvement wallon (avec Freddy Joris, 2009), Le Théâtre de Liège, Du Théâtre royal à l’Opéra de Wallonie (2012) et Sur les traces des anciens « pays » de Wallonie (2013).