Paul Magnette écrit à la Commission européenne pour qu’elle s’étende en Wallonie

« La Libre Belgique », Belga, 11 décembre 2014

2014-12-12_174529Le ministre-président wallon Paul Magnette a écrit lundi à la commissaire européenne Kristalina Georgieva, en charge des programmes immobiliers de la Commission européenne, pour lui signaler la disponibilité de la Wallonie à accueillir des quartiers d’affaires européens. La Wallonie a du foncier disponible, en particulier des terrains extrêmement bien positionnés à proximité des infrastructures routières et ferroviaires, et d’excellentes sociétés de service, a souligné M. Magnette, interrogé en plénière du parlement wallon par le député Nicolas Martin (PS).

Ce dernier évoquait une interview au quotidien Le Soir d’un responsable de la politique immobilière de la Commission, Leszek Madeja, qui se plaignait de la pression immobilière à Bruxelles et des difficultés d’accès.

Il est tout à fait envisageable, si la Commission le souhaitait, de réfléchir ensemble à la création de nouveaux quartiers d’affaires pour 30.000 à 100.000 mètres carrés, a confirmé M. Magnette (PS).

Il y voit un intérêt mutuel avec la Région bruxelloise, car de nombreux fonctionnaires européens sont des navetteurs qui participent aux encombrements aux entrées de la capitale.

La Région wallonne n’y gagnerait pas en termes d’impôt des personnes physiques (IPP) puisque les fonctionnaires européens y échappent ainsi qu’aux additionnels, mais bien en termes de précompte immobilier sur les bureaux.

Paul Magnette a rappelé que Liège avait été envisagé à la fin des années 40, début des années 50, pour accueillir des institutions européennes en gestation. Pourquoi pas, une soixantaine d’années plus tard, essayer de ramener certains morceaux de la Commission européenne en Wallonie ?, a-t-il commenté.

Nicolas Martin s’est réjoui de ce courrier, tout en rappelant que la sortie de M. Madeja pourrait avoir pour but de faire pression sur la Région bruxelloise ou des propriétaires privés.