La Wallonie exporte plus que la Flandre

« Le Soir », Belga, 30 octobre 2014

2014-10-30_193653

Les exportations wallonnes ont progressé de 3,6 % au premier semestre 2014 par rapport aux six premiers mois de 2013 pour atteindre 21,11 milliards d’euros, a annoncé l’Agence wallonne à l’exportation (AWEX) en marge d’une mission économique et technologique wallonne au Canada. Les exportations wallonnes enregistrent ainsi leur quatrième trimestre consécutif de hausse et renouent avec la croissance sur les marchés lointains (hors UE).

 

Il s’agit de bons résultats, compte tenu du fait que la croissance mondiale a ralenti, à 2,7 % au premier semestre 2014. Nous faisons donc mieux, a commenté Pascale Delcomminette, administratrice générale de l’AWEX.

La Wallonie fait également mieux au premier semestre que la Flandre (+3,5 %), l’Allemagne (+2,4 %), les Pays-Bas (+0,3 %), l’UE15 (-0,6 %) et la France (-1,9 %) qui constituent le panier habituel auquel la Wallonie se compare. Sur la période 1996-2014, la croissance moyenne des exportations wallonnes se monte à 6 %, ce qui est en deçà de la performance des Pays-Bas (+6,4 %) et de l’Allemagne (+6,3 %) mais devant la Flandre (+5,8 %), l’UE15 (+5,4 %) et la France (+4,1 %).

Il est intéressant de constater le retour de la croissance à la grande exportation, souligne l’administratrice générale de l’AWEX alors que les ventes wallonnes hors Union européenne ont augmenté de 2,7 % au premier semestre après un  passage à vide en 2012 (-3,5 %) et 2013 (-1,5 %).

Les exportations wallonnes se redressent en Amérique du Sud (+15,4 %), en Afrique subsaharienne (+6,1 %), en Extrême-Orient (+5,3 %), en Afrique du nord (+4,9 %) et au Proche et Moyen-Orient (+2,3 %).

Cela conforte la pertinence du programme d’actions de l’AWEX dont 60 % sont orientés vers la grande exportation, estime Pascale Delcomminette, pour qui cet accent mis sur la grande exportation ne doit toutefois pas se faire au détriment des marchés de proximité, qui restent, à l’instar de la France ou de l’Allemagne, les premiers débouchés commerciaux de la Wallonie.

Le commentaire du Gewif :

On ne peut évidemment que se réjouir de cette nouvelle. Si la tendance se confirme, la Wallonie pourra en effet récupérer les baisses successives de 2012 et 2013.

Les comparaisons en chiffres relatifs restent toutefois trompeuses. Il est plus facile d’augmenter de 3,6% des exportations qui s’élèvent à 40 milliards d’euros que d’augmenter de 3,5% les exportations de Flandre qui atteignent 189 milliards d’euros. Ne parlons même pas de l’Allemagne.