Les TEC envisagent des hausses de tarif pour combler leur déficit

« Le Vif », 29 octobre 2014

2014-10-29_193722Le conseil d’administration de la Société régionale wallonne des Transports (SRWT), l’organisme qui chapeaute les TEC, envisage une hausse des tarifs à partir du 1er février 2015 afin de combler pour moitié le trou de six millions d’euros dans le budget des transports publics wallons, rapportent les titres Sudpresse mercredi.

Ces augmentations, qui doivent encore être approuvées par le gouvernement wallon, passent par une hausse de 3,39% des tarifs multiparcours ainsi qu’une augmentation du prix de l’abonnement des plus de 65 ans, qui passerait de 36 à 60 euros. Les autres abonnements verraient leur prix s’élever de 2% en moyenne tandis que le voyage « simple » serait facturé 2,1 euros, au lieu de 1,9 euro actuellement.

Trois millions d’euros seraient trouvés via une réduction des dépenses, dont 1,5 million en réduisant les frais de fonctionnement. Le service Noctambus, qui fonctionne la nuit de la Saint-Sylvestre, pourrait être supprimé ou repensé. L’autre million et demi serait trouvé en réduisant l’offre de transport: chacune des cinq sociétés TEC devrait examiner les services sur lesquels faire des économies.

La CGSP Tram-Bus-Métro rejette ces mesures d’économies qui toucheront dit-elle le personnel et le pouvoir d’achat des usagers. Elle annonce des perturbations les 6 et 24 novembre, les 1er et 8 décembre, ainsi que le 15 décembre, jour de la grève générale annoncée par les syndicats.