100 millions en plus à trouver pour la Fédération Wallonie-Bruxelles

Belga, 27 septembre 2014

2014-10-02_105347

Le gouvernement de la Communauté française doit trouver de 230 à 240 millions, presque 100 millions de plus que prévu, peut-on lire samedi dans plusieurs journaux. Comme toutes les entités du Royaume, l’institution francophone doit faire ceinture. A la sortie de l’été, on évoquait, pour l’exercice 2015, un effort de 140 millions. Mais selon « Le Soir », les ministres francophones doivent en réalité trouver 90 à 100 millions supplémentaires. Soit, au total, 230 à 240 millions, à dégager sur un budget global de 9,8 milliards.

Pas simple, quand on sait que la Fédération affecte 80% de ses dépenses en personnel. Et que trois quarts des moyens disponibles vont à l’enseignement, compétence prioritaire pour la législature, dans laquelle il serait éminemment délicat de sabrer.

Cette mauvaise nouvelle s’explique par la révision à la baisse des perspectives de croissance, et par des recettes moindres – la dotation liée à l’impôt des personnes physiques se contracte, le calcul du nombre d’élèves s’avère moins favorable que prévu.

Interrogé par le journal « L’Echo » sur les économies à réaliser pour l’exercice 2015, le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Rudy Demotte, n’a pas confirmé le montant des efforts à fournir. Selon lui, les 230 millions évoqués sont « de la spéculation pure ».