On va engager des profs en Communauté française

Pierre Bouillon, « Le Soir », 18 juillet 2014

2014-07-19_121603

PS et CDH ont ficelé l’accord de majorité pour la Communauté française. A l’heure d’écrire ces lignes, les deux partenaires jouent aux mystérieux sur le contenu de leur accord. De ce que l’on sait, l’accord est aride (très…) pour les années 2014 et 2015 et il n’y aura pas de politiques nouvelles avant 2016/2017. Au rayon économies, on va «toucher» aux prépensions des enseignants (comment ? dans quelle mesure ? les négociateurs refusent pour l’heure d’en parler). La RTBF sera également mise à contribution (en compensation, on «assouplira» les règles en matière de publicité).

Autre coup de vis : dans la Fonction publique de la Communauté, on ne remplacera plus qu’un départ sur 5. Ceci ne touche évidemment pas ce qu’on appelle les « services continus. » (comme l’Aide à la Jeunesse) ni l’enseignement. Actuellement, on en est déjà à un remplacement pour 3 départs. On passerait donc à 1 remplacement pour 5 départs. Avant de revenir d’ici 2017, à deux remplacements pour 3 départs.

Au volet des « mesures positives », retenons ceci :

– l’accord de majorité prévoit de nouvelles créations de places dans les écoles (primaires et secondaires) et on va refinancer le Plan prioritaire de travaux (le PPT, qui finance des rénovations urgentes) ;

– on compte recruter des enseignants (on parle de 750), notamment pour garantir une heure de remédiation, gratuite, dans le cadre de l’étude dirigée, au sein de chaque établissement primaire ;

– l’accord prévoit un refinancement « progressif » de l’enseignement supérieur (dans quelle mesure ? les négociateurs restent assez brumeux sur l’affaire) ;

– on compte organiser en fin de secondaire un test analogue au CEB de fin de primaire et au CE1D de fin de 2e secondaire ;

– on compte mieux épauler les directions du primaire en leur accordant une aide pour 500 élèves (au lieu de 1.000 aujourd’hui) ;

– la formation initiale des enseignants passera à terme à 5 ans – à 4 ans, certainement, sous cette législature et l’allongement se matérialisera surtout par un renforcement des stages;

– on compte créer 7.300 nouvelles places dans les crèches.