André Antoine a-t-il fait un «deal» pour créer une école à Perwez?

2013-12-23_193707

LI. B., « La DH », 23 décembre 2013

Jeudi, le Conseil général de l’enseignement secondaire a rendu un avis partagé, c’est-à-dire qu’il n’y a pas eu unanimité, sur le projet de fonder une nouvelle école secondaire à Perwez. Je savais bien qu’il n’y aurait pas un avis unanimement positif puisque, aujourd’hui, ce projet fait peur, commente Xavier Cornet d’Elzius, président du CA de l’ASBL Association de soutien à l’école secondaire de Perwez (ASESP) à l’initiative du projet.

Pourquoi ce dossier fait-il peur? En 2010, le gouvernement de la FWB s’est accordé sur le principe de créer une nouvelle école dans le BW. Une opportunité qu’a saisie la commune de Perwez, le fief d’André Antoine (CDH), ministre du Budget, des Finances et des Sports à la Fédération Wallonie-Bruxelles. Dans les 27 communes du Brabant wallon, pas un seul autre dossier n’a été constitué », relève M. Antoine.« Comment notre projet pourrait-il constituer une gêne?

J’ai commencé à travailler sur ce projet il y a 4-5 ans, en prenant contact avec plusieurs directeurs des écoles, raconte M. Cornet d’Elzius. Pendant un an, les contacts avancent bien avec le collège du Christ-Roi à Ottignies. J’ai commencé à monter mon dossier, poursuit-il, mais un jour, le directeur du Christ-Roi m’a dit qu’il avait la conviction que sa fédération, le Conseil général de l’enseignement catholique (Cgec), ne le soutiendrait pas et il a préféré arrêter.

Lâché par le réseau catholique, Xavier Cornet d’Elzius s’est tourné vers le réseau libre non confessionnel (Felsi).

J’ai rencontré Michel Bettens (NdlR : secrétaire général de la Felsi) et il a été enthousiaste. Le projet porte, ici, non plus sur la création d’une extension, mais bien d’une école du réseau Felsi. Il n’y a aucune raison particulière de ne pas soutenir ce projet. Il y a un besoin local, déclare M. Bettens.

Mais il se murmure qu’il y aurait eu un dealEn échange du soutien de la Felsi au projet de Perwez, précise un interlocuteur proche du dossier, « André Antoine a apporté son soutien et les deniers régionaux (NdlR : 920. 140 €) à la construction d’un hall sportif à l’école internationale Le Verseau, à Wavre, une école privée appartenant au réseau… Felsi. Le ministre a emballé cela en disant que ce hall des sports servirait aussi à la communauté après les heures d’école. Mais je ne vois pas bien qui va aller se perdre là-bas, à côté de l’autoroute, pour aller faire du sport le soir. Du côté de la Felsi, on dément formellement.

La prochaine réunion du gouvernement concernant le projet d’école est prévue le 16 janvier. Dans les rangs de la majorité, on présuppose déjà que c’est un dossier qui passera en gouvernement.