La Wallonie aperçoit la reprise économique

iweps

Article de Dominique Berns, dans « Le Soir » du 14 août 2013.

Dans sa dernière note mensuelle de conjoncture, l’Iweps, l’Institut wallon de l’évaluation, de la prospective et de la statistique, pointe un semble d’indicateurs qui, depuis quelques mois, vont «dans le bon sens».

Si le chômage reste en hausse, les ménages wallons ont repris confiance dans l’avenir. De même que les chefs d’entreprise, surtout dans l’industrie manufacturière. La production industrielle est en légère hausse ; et les carnets de commandes, notamment à l’exportation, se sont un peu regarnis.

Les perspectives, en revanche, sont plus moroses pour la construction. Les permis de bâtir étant en net recul (les données les plus récentes datent de mars), le secteur pourrait connaître un ralentissement vers la fin de l’année.

Il n’empêche, les conjoncturistes wallons voient, dans les derniers chiffres disponibles, un indice que le retournement de tendance est en cours, qui – s’il se confirme dans les prochaines semaines et les prochains mois – annoncerait la reprise tant attendue.

Ce qui conforterait leurs dernières prévisions, celles du mois de mars. Pour mémoire, l’Iweps tablait sur une progression de 0,2% du PIB wallon (après un recul de 0,2% en 2012). Réviseront-ils leurs prévisions à la hausse lors de leur prochaine analyse conjoncturelle, dont les résultats seront dévoilés cet automne ? L’Iweps reste prudent.

Car l’économie wallonne et, plus généralement, l’économie belge sont largement dépendants de l’environnement européen. Les principaux clients sont en effet nos voisins : la France, puis l’Allemagne pour les entreprises wallonnes.

Le redémarrage chez nous passerait donc d’abord par une reprise des exportations, puis par celle des investissements des entreprises et enfin, quand l’amélioration de la conjoncture se sera traduite sur le marché du travail, par celle de la consommation des ménages. Un scénario crédible ?